CHRONIQUES

Gustave_Doré_-_The_House_of_Caiaphas_-_Google_Art_Project02

***

30 mars 2021

La crise sanitaire n’a pas eu lieu

Tout est sujet à caution dans le récit collectif officiel de la crise « sanitaire ». A commencer par les chiffres, ce qui est depuis toujours le plus facilement manipulable lorsque aucun contre-pouvoir sérieux ne vient les vérifier et les contester. Mais ce temps-là est désormais derrière nous, les analyses objectives commencent à fleurir et mettent à mal ce récit collectif. Je ne fais que les reprendre ici car elles sont encore insuffisamment diffusées, mais j’ajoute mes commentaires politiques sur les ravages que provoquent la démonétisation de la parole publique, instrumentalisée par un pouvoir irresponsable qui n’a plus de public que le nom, des médias de masse dédiés à la désinformation, et une recherche médicale gangrenée par les conflits d’intérêt. La lutte nécessaire contre les gouvernements liberticides soumis aux intérêts privés ne doit pas non plus être assimilée à une « lutte contre l’État » en soi, alors que l’urgence est au contraire de se réemparer de l’État afin qu’il redevienne notre pouvoir public et de la démocratiser… [vers la vidéo]

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est essai-02.jpg

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est essai-02.2.jpg

***

04 mars 2021

Les reculs démocratiques en période COVID sont l’accélération d’un processus déjà-là

Des voix s’élèvent contre les atteintes portées aux libertés et contre l’implémentation durable de l’État d’exception. Ces dénonciations sont fondées mais trop souvent insuffisantes et biaisées. Lire la suite…

gustave_dore_crusades_ilghazy_gives_gauthier_his_life

***

11 FÉVRIER 2021

L’instrumentalisation de la Covid-19 – [Version texte]

Le coronavirus est instrumentalisé jusqu’à la corde par les classes dominantes pour pouvoir produire des effets qui intéressent l’agenda néolibéral. Les faits s’accumulent qui rendent crédible cette hypothèse. Lire la suite…
doredantevergil

***

23 JANVIER 2021

Tenter de comprendre l’instrumentalisation de la Covid-19

Cette crise sanitaire semble avoir créé un effet d’aubaine pour une partie des classes dominantes qui l’instrumentalise afin d’obtenir des sociétés occidentales, désormais plus difficilement « gouvernables », des avancées stratégiques qu’elles auraient du mal à arracher aussi vite et aussi loin dans un contexte normal. L’Etat d’exception semble ainsi être la voie privilégiée par le néolibéralisme 2.0 promu à l’occasion de cette crise du Covid… Mais une telle instrumentalisation resterait néanmoins une stratégie beaucoup trop risquée et aventureuse pour elles, étant donnée l’ampleur de la crise économique et sociale inhérente à cette stratégie, si on n’est pas capable d’expliquer comment le découplage de l’économie réelle d’avec l’économie monétaire, bancaire et financière s’est mis en place depuis 2007/2008. Mais avant de pouvoir avancer de telles hypothèses, encore faut-il démontrer que le confinement et la distanciation sociale sont devenus des objectifs en soi, et non pas une solution désespérée de gouvernements incapables de faire mieux que de déployer une solution médiévale face à un virus dangereux mais pas exceptionnel…

v1

v2

v3

***

20 NOVEMBRE 2020

Recension de Fake State, de Frédéric Farah

Le dernier ouvrage de Frédéric Farah, avec j’ai pu me rendre compte lors d’une rencontre cet été que nous étions sur la même longueur d’onde, confirme la clairvoyance de ce penseur précieux pour construire le corpus théorique actualisé dont ont besoin les « souverainistes ». [Lire la suite)]

***

30 OCTOBRE 2020

Trump et la crise finale de l’euro

Capture371

Les élections américaines et la crise économique sont deux évènements qui devraient dominer l’actualité et la stratégie des souverainistes. [Lire la suite]

***

08 OCTOBRE 2020

Les classes dominantes ont-elles encore une stratégie collective ?

Gustave Dore - Illustration from Gargantua and Pantagruel by Franois Rabelais - (MeisterDrucke-1279441)

Depuis la fin de l’été, le nouvel épisode de la crise sanitaire semble confirmer ce que la crise des Gilets Jaunes avait laissé poindre : une étonnante incapacité des classes dominantes à défendre désormais leurs intérêts les plus structurels. [lire la suite]

***

20 SEPTEMBRE 2020

La désindustrialisation du secteur sanitaire

01

La désindustrialisation du secteur sanitaire a un impact sur l’aggravation des conséquences létales du Covid-19. Ce problème a tout à voir avec celui, plus général, de la désindustrialisation résultant de la mondialisation néolibérale. Avec la crise sanitaire, l’argument qui la présentait comme un destin, voire une nécessité, en a pris un sérieux coup. Qu’en est-il de celui qui la justifie comme un processus rendant service aux pays anciennement sous-développés ?

La croissance du commerce international est historiquement lié à la croissance des économies nationales, augmentant ainsi leurs besoins et leur offre nationale. En temps normal (hors libre-échange radical), la croissance des uns n’est donc pas la décroissance des autres. Mais dans le système actuel de libre-échange radical et généralisé, la logique devient celle des vases communicants, ce que gagnent les uns (les pays mercantilistes comme l’Allemagne ou la Chine), est ce que perdent les autres.

La situation normale n’est pas celle-là. La croissance industrielle chinoise n’implique pas notre propre désindustrialisation, même si c’est actuellement le cas du fait de la constitutionnalisation d’un libre-échange hystérique et déraisonnable, en particulier au sein de l’UE, épicentre du néolibéralisme.

***

19 mars 2020

La crise sanitaire en cour démontre une irresponsabilité instituée

Nos pouvoirs publics ont-ils tardé à prendre des mesures prophylactiques radicales, dans l’objectif de protéger les plus gros intérêts économiques, de limiter l’ampleur d’une nouvelle crise financière risquant d’être mortelle pour l’euro, voire pour l’UE ? Il est encore trop tôt pour le dire. Certes, cet arbitrage, privilégiant crûment le maintien de l’ordre néolibéral au détriment de la protection des vies, paraît a priori relever du complotisme. Cependant, si l’on doit se garder de valider toutes les hypothèses qui relèvent de la suspicion généralisée, il faut bien admettre que même les paranoïaques peuvent avoir de vrais ennemis… [lire la suite]

cropped-07-1.jpgAccueil

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close